Un peu d'historique

La commune de Graffigny-Chemin fait partie du canton de Poissons en Haute-Marne.

Au temps des provinces, elle faisait partie de la Lorraine (baillage de la Mothe). Elle est limitée par les communes de Nijon, Bourmont, Brainville, Malaincourt-sur-Meuse, Chaumont-la-ville, Soulaucourt-sur-Mouzon et Vrécourt (dans les Vosges).

La plus grande longueur est de l’est à l’ouest avec 5,5 km ; du nord au sud, 4,4 km. Sa superficie est de 1727 ha se répartissant ainsi :

  • 700 ha de bois tant communaux que particuliers,
  • le reste en prairie et terre labourable.

Un ruisseau traverse la commune du sud au nord. Après avoir pris sa source, il se dirige sur la commune de Nijon pour se jeter dans le  Mouzon, affluent de la Meuse. Autrefois il actionnait et faisait tourner le “Moulin de Rollet” qui porta aussi le nom de “Moulin Bontemps” : c’est la Mochelle. Elle est grossie par le ruisseau de “La  Prêle”. Celui-ci, traverse une partie du village avant d’opérer sa jonction avec la Mochelle au lieu dit “Pâtis du Pont”. Autrefois il actionnait aussi un moulin à eau au lieu dit “Les Sauveuilles”. Elle est également grossie par le rupt de “Chiot” qui la rejoint au pont de “l’aulnois”. La  commune présente un aspect très accidenté étant parsemée de nombreuses collines. La  plus élevée étant le “Neuillon” à 500 mètres d’altitude. Un moulin à vent dominait l’une de ces collines au lieu-dit qui en porte son nom : “Au moulin à vent”.

GRAFFIGNY  : Gréfinéium 1202 et Graffignacus qui signifierait village du Comté. Sa formation coïnciderait avec la destruction de Soulosse vers 360  et  l’éxode  de  ses  malheureux  habitants.  Ayant  suivi  vers  le  sud  la  voie  Agrippa,  il  se  fixèrent  dans  deux  nouveaux  villages  créés par eux, Solicia Cortis Soulaucourt et Solimaria  Cortis Sommerécourt  ; ces villages étant voisins de Graffigny qui lui même se trouve sur la voie Agrippa, voie Romaine. Cet ensemble de circonstances nous permet de croire que Graffigny étant en même temps que le pays du Comté la mère des villages voisins, ses annexes. Ce qui le fait supposer davantage, c’est que Graffigny avait pour patron Saint Elophe, martyrisé en 362 à Soulosse.

CHEMIN  : Hameau de Graffigny en allant vers Nijon est entièrement bâti sur la voie romaine d’où son nom de Chemin. Chemin est de construction récente, sa population se composait principalement de marchands ambulants qui, petit à petit se fixèrent sur cette voie romaine et y construisirent des habitations. La mairie se trouve à Graffigny et a été acheté aux héritiers du Conte de Thumery, seigneur de Graffigny. La vente a été signée par M. de Cruzzy le 09 mai 1850. Située à l’extrémité nord de Graffigny, elle est de ce fait tout près de Chemin donc au centre du Village de Graffigny-Chemin.

Au conseil municipal du 10 février 1843, Chemin demande sa séparation d’avec Graffigny (cette demande n’a pas eu de suite)